Category

Les disciplines d’équitation

Discipline équestre : la voltige

Voltige : réveillez l’acrobate qui sommeile en vous

By | Les disciplines d'équitation, Nos idées et conseils | No Comments

Continuons sur notre découverte de disciplines d’équitation et concentrons-nous aujourd’hui sur la Voltige ! Nous sommes persuadés que c’est une discipline qui vous en a déjà mis plein les yeux… Soit vous êtes déjà conquis et nous allons juste prêcher la parole d’un.e convaincu.e, soit vous êtes tentés mais n’avez jamais osé vous lancer. Alors nous allons vous convaincre 😉

Petite définition de la Voltige 

La Voltige, d’ailleurs couramment appelée Voltige en cercle, est une discipline d’équitation qui allie différentes choses. Tout d’abord, la gymnastique pour le travail des figures et la force physique. Elle va aussi demander des connaissances en danse afin de créer une chorégraphie et d’allier le tout avec grâce. Enfin, bien entendu, il faut s’y connaître un peu (beaucoup) en équitation 😉 Eh oui parce que le concept c’est qu’il faut faire des figures acrobatiques… sur le cheval !

D’ailleurs, cette discipline d’équitation peut d’ailleurs aussi bien se pratiquer seul qu’en équipe. Le cavaliers, ou les cavaliers en cas d’équipe, se met en scène et évolue son son cheval (ou son poney). Grâce à un surfaix et un large tapis, le voltigeur peut évoluer directement sur le dos de son équidé. Vous vous en doutez, cette discipline demande une grande capacité physique.

Histoire de la Voltige

D’après les différentes sources, il est fort probable que la pratique de la Voltige Equestre remonte à l’Antiquité (eh oui, vous avez bien lu !) Les opinions divergent sur l’origine exacte de ce sport : certains l’attribuent aux jeux Romains alors que d’autres pensent qu’il vient des jeux antiques de Crète car ils faisaient déjà des figures et saut acrobatiques.

Ensuite dès le XVIIe siècle, les cirques présentaient eux aussi des numéros avec des figures plus acrobatiques les unes que les autres.

Alors, qui va se laisser tenter par un essai de Voltige ? Chez KozySocks, on est totalement fans de cette discipline 😉

Concours dressage olympique (équitation)

Dressage : maîtrisez cette discipline d’équitation

By | Les disciplines d'équitation | No Comments

Le Dressage, en quelques mots, a pour but de faire évoluer le cheval afin de montrer toute sa maîtrise et toutes ses capacités. C’est une discipline d’équitation pratiquée par la majeure partie des cavaliers, pour ne pas dire tous les cavaliers. En effet, cette discipline est très importante afin de créer une connexion entre la cavalier et son cheval.

Présentation de la discipline Dressage

Comme évoqué en introduction, le dressage est une discipline très exigeante mais également très utile. En effet, elle permet de faire évoluer le cheval et de montrer toute son élégance. Car nous le savons tous, le cheval est l’animal le plus élégant 😉 Tout l’intérêt de cette discipline d’équitation est d’améliorer les capacités d’apprentissage du cheval. Cela aura par la suite comme conséquence de le rendre plus souple, obéissant mais surtout plus confiant.

Pourquoi faire du dressage ?

Tout d’abord parce qu’avec cette discipline, vous pourrez faire les beaux pendant les compétitions. En effet, lors des compétitions, les cavaliers alternent les reprises composées de mouvements classiques avec des figures imposées ou libres. De quoi briller devant tout le monde et montrer le lien qui existe entre vous et votre cheval. Et puis, s’il existe un artiste caché en vous, dites-vous que le dressage est la discipline la plus proche de l’art… Lorsque vous arrivez à faire en sorte que votre cheval exécute ses mouvements sur le rythme de la musique, cela devient de la pure magie !

Quelques astuces pour réussir en dressage

Alors voilà, nous le savons, c’est une discipline qui est très compliquée. Notre conseil principal pour réussir est la concentration. Cela peut paraitre très simple, mais c’est en fait essentiel. Votre cheval est à l’affut de vos moindres mouvements. La concentration vous permettra d’être précis dans votre guidage du cheval et ça lui permettra donc à lui de vous comprendre le plus facilement possible.

Notre petite astuce pour être au taquet en dressage ? Utilisez nos chaussettes d’équitation, elles vous porteront bonheur 😉

Mener un cheval en main

Mener un cheval en main : la base du travail à pied

By | Les disciplines d'équitation | No Comments

Quand on est cavalier, il est important de savoir mener un cheval en main. Pourquoi ? Pour aller au manège ou à la carrière, il faudra toujours y aller à pied. Mener en main est donc une base essentiel du travail à pied. De plus, cela développe la confiance que votre cheval a en vous. Si vous savez le conduire sereinement au manège, il essayera moins de vous tester durant le début de la reprise. A dire vrai, le travail commence déjà au moment de la préparation du cheval avant la séance. Il est important de montrer à votre cheval que c’est vous le décideur afin de vous faire respecter. Alors, comment mener son cheval en main efficacement ?

Comment se placer pour mener en main

Pour mener un cheval en main, on se place à sa gauche. Comme pour toutes les actions que vous aurez à effectuer (monter en selle, mettre le filet etc.) La place est la même qu’on mène avec les rênes ou un licol et une longe. On place sa main gauche sur les rênes, à environ 40 centimètres de la bouche du cheval. On tient fermement, mais sans tirer ou bloquer le cheval. Il doit simplement comprendre que vous tenez les rênes et que vous dirigez. En serrant trop fort vous risqueriez de lui faire mal.

La main droite tient le reste des rênes ou de la longe pour éviter qu’elles ne trainent par terre et que le cheval ou vous se prenne les pieds dedans.

On se place à côté du cheval, face à la direction qu’on souhaite prendre. Comment lorsqu’on monte, on regarde précisément où l’on va et on ne baille pas aux corneilles en regardant les nuages. Le cheval a en général un peu de mal à s’envoler. A moins qu’il ne se transforme en pégase comme sur nos cartes postales « Voyez la vie en KozySocks » 😉

mener un cheval en main longues rênes

Respecter les distances de sécurité

Le cheval doit toujours respecter les distances de sécurité que vous lui demandez. Soyez clair quand à cela, c’est qu’ils sont lourds ces cocos ! Laissez donc toujours un espace entre votre monture et vous quand vous menez en main. A contrario, pour mener un cheval en main efficacement, il ne doit pas trop s’éloigner de vous.

Mener un cheval en main : Avancer et s’arrêter

C’est très simple, tout est dans la décision ! Nul besoin de tirer sur les rênes pour le faire avancer ou de pousser de toutes vos forces sur son poitrail pour qu’il s’arrête. Quoique, ce serait une bonne mise en jambe avant votre reprise 😛

Commencer simplement à marcher d’un pas décidé en regardant où vous allez. Le cheval vous suivra de lui-même. Il vous précède ainsi d’un pas, et ne doit jamais vous dépasser. Puis arrêtez-vous, d’une manière ferme à nouveau et le cheval doit s’arrêter naturellement à votre côté.

Faire tourner son cheval en travail à pied

Le regard est primordial pour tourner, tout comme lorsque vous montez à cheval. Regardez en avance la direction que vous allez emprunter, puis orientez légèrement votre bras dans cette direction. Si vous tournez à gauche, votre main va orientez la longe vers la gauche. Une fois le virage débuté, pensez à écarter votre bras de votre corps ou à la détendre pour que votre cheval garde une distance de sécurité. Pour tourner à droite, étendez votre bras et ramenez-le vers vous ensuite pour qu’il ne s’éloigne pas trop.

Bingo, vous connaissez désormais les bases pour mener un cheval en main ! Vous verrez, ce sera d’un coup plus facile pour vous rendre au manège à pied 😉

pratiquer le ski joëring en montagne

Découvrez le ski joëring pour pratiquer l’équitation en plein hiver !

By | Les disciplines d'équitation | No Comments

Hello KozyLovers ! Avez-vous regardé la météo ? Il parait qu’il va bientôt y avoir beaucoup beaucoup de neige ! Un plaisir pour partir au ski, mais parfois moins pour pratiquer l’équitation… Carrières gelées, sentiers non praticables… Il est parfois difficile de faire autre chose que des tours dans un manège quand l’hiver s’installe. Pourtant c’est la période idéale pour découvrir le ski joëring ! Mélange entre l’équitation et le ski, en version balade ou plus sport, le ski joëring nous donne souvent des frissons 😉

Le ski joëring, qu’est ce que c’est ?

Le ski joëring peut aussi être appelé ski attelé. C’est une discipline sportive qui regroupe le ski avec un attelage animal, qu’il soit canin ou équestre. Le skieur se situe donc derrière l’attelage, sur des skis. Il dirige le cheval au moyen de longues rênes, bien connues en équitation. Cependant, les chevaux sont déjà dressés pour accepter ces longues rênes. Il n’est donc pas nécéssaire de maitriser la pratique des longues rênes pour tester le ski joëring. Mais encore mieux ! Il n’est pas nécessaire de pratiquer l’équitation non plus. Alors si vous cherchez sans cesse le contact de nos amis chevaux, mais que votre chéri.e ne se sent pas l’âme équestre… Proposez lui de tester cette nouvelle activité ! C’est un chouette mélange entre sport de glisse et contact avec les animaux, nul doute que vous trouverez un terrain d’entente 😉

Comment pratiquer le ski joëring ?

Très simple mon cher Watson ! Enfin ça dépend où vous habitez. Si vous êtes près d’une montagne, vous ne devriez pas avoir de mal à trouver de la neige et donc des moniteurs de ski attelé. Si vous êtes en bords de mer… Ce sera plus compliqué. Mais ne perdez pas espoir, il existe des variantes qui se pratiquent sur sable 😉

Que ce soit en vacances ou chez vous, renseignez-vous sur internet ou dans un office de tourisme pour savoir s’il existe un organisme près de chez vous. Beaucoup de station de ski propose cette activité. Idéal à la fin d’une journée de descentes, prenez le temps de faire une balade pour observer les paysages montagneux. L’avantage c’est que la combinaison de ski est conseillée pour avoir bien chaud. Nous, on ajoute qu’une bonne paire de chaussettes d’équitation molletonnées seront aussi très bien pour avoir chaud aux pieds.

Il faudra toutefois avoir un certain niveau de ski : au minimum une étoile ou niveau équivalent. Pour les plus petits, des initiations sont proposées avec de gentils et beauuux shetlands.

montagne enneigée

Peut-on faire seul du ski joëring ?

Vous avez été séduit par votre initiation et souhaitez continuer le ski attelé de manière plus régulière ? Vous avez votre propre cheval et souhaiteriez en faire avec lui ? Nul doute que ce sera grisant !

Déjà, il faut savoir que tous les chevaux peuvent pratiquer ce sport. Il n’y a pas de prérequis. Il faut toutefois que votre cheval accepte parfaitement les longues rênes pour s’y essayer. Et n’oubliez pas qu’il faut que votre cheval soit préparé pour l’hiver également 😉

On vous conseille de suivre au moins une petite formation avec votre dada pour pratiquer le ski attelé en toute sécurité 🙂

 

Les chaussettes d'équitation Horse Ball by KozySocks !

Découvrez nos chaussettes Horse Ball !

By | Les disciplines d'équitation, Tendances shopping | No Comments

Hello les KozyLovers ! Aujourd’hui nous allons vous présenter nos chaussettes Horse Ball. Eh oui – si vous ne le savez pas encore – nous avons créé des chaussettes aux couleurs de la discipline « Horse Ball ». Faisons de suite un focus sur une partie de la collection de chaussettes d’équitation qui a fait notre réputation. Ce sont bien évidemment les chaussettes avec les écritures (enfin chez nous on appelle ça les Champion ?)

 

Les chaussettes Horse Ball noir

Les chaussettes Horse Ball sont divisées en 2 catégories. Celles avec un fond noir et celles avec un fond coloré. Pour commencer, nous allons présenter celles à fond noir. Elles sont destinées aux personnes cherchant plus de sobriété dans leur tenue. Et grand avantage, vous pouvez les assortir très facilement à toutes vos tenues.

En plus, sachez que les écritures sont déclinées en différentes couleurs. Turquoise, blanc, beige, rouge, rose… il y en a pour tous les goûts. Le plus simple est d’aller sur notre site pour faire directement votre choix.

Les chaussettes Horse Ball by KozySocks !

Les chaussettes Horse Ball en couleur

Afin de continuer sur notre lancée, nous allons tout de suite vous présenter la version colorée. Vous l’aurez compris, c’est tout simplement le fond de la chaussettes qui va changer de couleur et l’écriture va rester blanche… ou pas ! Eh oui, sinon ça serait trop facile. Même avec les fonds de couleurs, l’écriture de la chaussette peut changer elle aussi de couleur. Faisons plus simplement, regardez l’exemple ci-dessous :

Les chaussettes d'équitation Horse Ball by KozySocks !

Bien évidemment, les chaussettes n’existent pas seulement en jaune et roi. De multiples combinaisons sont possibles comme turquoise et blanc ou encore gris blanc. Mais exactement comme avant, nous vous conseillons de vous rendre directement sur notre site. C’est le meilleur moyen de trouver chaussette à votre pied !

Pour conclure sur ces chaussettes, sachez qu’elles respectent les mêmes critères de qualité que toutes nos autres chaussettes. Elles sont faites en coton peigné longues fibres, remaillées à la main, et elles sont disponibles en plusieurs pointures.

discipline d'équitation CCE

Zoom sur la discipline d’équitation CCE

By | Les disciplines d'équitation

Bonjour les KozyLovers ! Septembre rime avec reprise des cours d’équitation pour la plupart d’entre vous. Pour tous ceux qui font parti d’un club équestre, cela comprend souvent le passage des galops. Aujourd’hui, on vous présente la discipline d’équitation CCE pour vous remettre dans le bain !

CCE, qu’est ce que c’est ?

La discipline d’équitation CCE signifie Concours Complet d’Equitation. C’est une épreuve qui exige une parfaite maitrise et complicité entre un cavalier et son cheval puisqu’il vous faudra enchainer 3 tests :

  • Le dressage afin de vérifier la qualité du dressage et l’écoute entre un cavalier et sa monture
  • Le cross pour reconnaitre la franchise du couple sur des obstacles fixes en extérieur
  • Le saut d’obstacles révèle la capacité du couple à enchainer un parcours de saut en montrant des gestes techniques.

Cette discipline est très éprouvante physiquement (et moralement) puisqu’il faudra enchaîner ces 3 tests sur 2 ou 3 jours voire parfois une journée. De plus, il vous faudra passer du dressage, où le cheval doit être très à l’écoute, aux ordres et sans trop bouger, à l’épreuve du cross, où il faudra allier vitesse, endurance et souffle. C’est ce qui va provoquer une grande fatigue chez le cheval, un point important à bien gérer !

discipline d'équitation CCE

En prime, le cross nous offre de superbes vues ! 😉

Pourquoi s’inscrire à la discipline d’équitation CCE ?

Arès cette rapide description de la discipline, vous devez surement vous demander quel genre de fou a envie de s’inscrire à ce type de concours… Mais sachez que le Concours Complet d’Equitation apporte beaucoup au couple cheval/cavalier !

Pour commencer, les cavaliers s’intéressent surtout au Cross, puisque c’est la seule façon d’en faire en concours. Il est indissociable au Dressage et saut d’obstacle. Et on comprend bien pourquoi au vu de la difficulté 😉 D’ailleurs la majeure partie de l’épreuve se joue sur cette partie au niveau des points !

Le cross impose un temps défini à l’avance qu’il faut respecter pour marquer un maximum de points. Autrement dit, il ne faut ni aller trop vite, ni pas assez. Le cross ne se résume donc pas à simplement sauter des obstacles naturels, mais surtout à gérer l’effort et la vitesse de son cheval. Pour cela, une parfaite connaissance de sa monture et une complicité sans faille sont nécéssaire si l’on veut réussir. Cet aspect de l’équitation rend l’épreuve très intéressante pour de nombreux cavaliers qui cherche la perfection tout en entretenant une belle relation avec le cheval.

Pour finir, la partie CSO ressemble à une épreuve classique… avec la fatigue en plus ! C’est un gros effort à fournir pour le cheval et son cavalier par rapport à une épreuve de saut classique. De quoi compliquer encore bien les choses 😉 

La discipline d’équitation CCE impose donc une volonté sans faille et beaucoup de travail préparatif avant d’exceller… Mais de tels objectifs reforment la complicité et le travail entre un cavalier et son cheval. Ce sont donc au final de bons moments à partager avec votre compagnon qui ne pourront que renforcer les liens qui vous unissent !

Afficher fièrement votre discipline 

Le Concours Complet d’Equitation est une discipline compliquée… Alors pour vous montrer que vos objectifs c’est pas de la gnognote… Portez haut les couleurs du CCE avec les chaussettes d’équitation CCE de KozySocks ! Avec elles, on est certain que personne ne viendra vous embêter sur vos objectifs et que vous réussirez vos épreuves !

 

chaussettes d'équitation CCE

Et vous, êtes-vous tentés par cette discipline ?

reprendre le travail à la rentrée

Comment remettre son cheval au travail après l’été ?

By | Les disciplines d'équitation, Nos idées et conseils

C’est officiel, nous pouvons pleurer très fort, les vacances d’été sont terminées ! On espère que vous avez tous bien profité de ce bel été et que vous avez bien cuit sur le dos de votre cheval. En attendant, septembre arrive avec son lot de mauvaises nouvelles, comme la rentrée et la fin de l’été… Mais aussi avec ses bonnes nouvelles, puisque c’est la reprise des cours d’équitation ! Alors, quand on sait qu’on a activé le mode « farniente » sous le soleil… Et que Monsieur Cheval s’est prélassé au pré durant 2 mois… Comment remettre son cheval au travail après une longue pause ?

Première étape : examiner son cheval

Après plusieurs semaine sans véritable travail, votre cheval doit avoir le droit à une inspection en bonne est due forme. Est-il trop maigre ou trop gras ? A-t-il des blessures ? Vous devez effectuer un check-up complet afin de vous assurer qu’il est prêt à reprendre le travail et les concours. C’est peut-être le bon moment pour le faire examiner par un ostéopathe afin d’être tout à fait rassuré.

remettre son cheval au travail

Votre reprise du travail sera conditionnée par cette étude approfondie. Il faudra prendre tout cela en compte pour lui établir un planning qui sera adapté au souffle et à l’état de votre cheval. De cette manière, la reprise sera douce et souple pour votre fidèle compagnon.

Deuxième étape : reprendre doucement le travail en longe

Après vous être assuré que votre cheval tient la forme, il faudra le remettre en douceur au travail afin de ne pas l’épuiser. Il aura besoin qu’on lui propose plusieurs types d’exercices pour éviter l’ennui (eh oui, c’était bien les vacances !) et le faire travailler à son rythme.

Voici quelques idées d’exercices à réaliser pour remettre son cheval au travail après la période estivale :

  • Séance de longe : En longe, faite marcher votre cheval à main droite et main gauche durant une vingtaine de minutes. Faites attention au souffle de votre cheval, soyez toujours à l’écoute. S’il est en forme, vous pouvez lui proposer quelques minutes de trot à main droite puis à main gauche. Augmenter au fil des jours la durée de cette exercice. Vous pouvez également ajouter quelques foulées de galops après quelques jours de travail. Pensez à bien varier la séance en proposant des petits et des grands cercles.
  • Si votre cheval adore le saut, proposez lui une petite séance de saut en liberté. Cet exercice lui permettra de tester tout son potentiel sans un poids (mort ?) sur le dos et les contraintes imposées d’habitude.
  • Pensez à faire des exercices variés avec des lignes, barres au sol etc. Pour casser la routine du travail sur le plat, il n’y a rien de mieux 😉
  • Faire une balade tranquille avec lui. Il va revoir son box et le manège presque toute l’année, alors faite lui voir un peu de paysage 😉

Troisième étape : lui faire apprécier la reprise

prendre soin de son cheval

Les vacances étaient bien tranquilles au pré, mais voilà toutes les bonnes choses ont une fin… Si nous avons du mal à l’accepter, imaginez votre fier cheval qui ne comprend pas pourquoi il doit quitter ce superbe champ. Il va donc falloir lui faire apprécier la reprise du travail, lui montrer qu’il ne perd rien au change pour éviter la baisse de motivation.

Voici quelques conseils pour remettre son cheval au travail en toute confiance :

  • Changez régulièrement d’exercices pour éviter l’ennui et toujours finir sur un exercice positif.
  • A la fin de votre séance, ne courez pas remettre votre cheval dans son box… Laissez-le reprendre son souffle et se promener à l’extérieur le temps d’une petite balade. Cela l’aidera à finir sur une note positive et favorisera votre relation.
  • Passez du temps avec lui durant le pansage. Il arrive durant l’année qu’on ne soit pas toujours super disponible pour lui faire un pansage complet. Cela arrive, mais pour lui faire accepter la reprise, montrez lui que le travail ensemble s’accompagne aussi de moments tendres où vous faites attention à lui. Prenez le temps de le masser pour éviter les courbatures, il vous dira merci !

 

En définitive la reprise du travail est à adapter à chaque cheval, selon son état de santé et votre disponibilité. Le tout est d’y aller en douceur, sur plusieurs jours, voire semaines, pour ne pas le brusquer. N’oubliez pas que, malgré les compétitions, cela doit toujours rester un plaisir de travailler avec votre cheval 🙂

Et vous, quel est votre programme pour remettre son cheval au travail après de longues vacances ?

Chaussettes d'équitation CSO

Quelle est la différence entre C.S.O et Jumping ?

By | Les disciplines d'équitation

Hello les KozyLovers ! Aujourd’hui on vous écrit sur un sujet qui vous tient à coeur : le saut d’obstacles. Le jumping, ou C.S.O, est une discipline que la plupart d’entre vous pratiquent régulièrement, en club ou en concours. Mais connaissez-vous la différence entre C.S.O et Jumping ? Ces deux appellations sont très courantes partout en France, alors découvrez dès à présent les explications de KozySocks à ce sujet 😉

Le C.S.O, qu’est ce que c’est ?

chaussettes d'équitation CSO

Cette discipline très connue et pratiquée consiste à franchir des obstacles sur un parcours défini à l’avance. Pour réussir son épreuve, il faut franchir tous les obstacles dans un ordre donné à l’avance (c’est l’étape de la reconnaissance) sans faire tomber de barres, ni refus de sauter un obstacle et sans se dérober. Et bien sûr, pour compliquer un peu plus la chose, il faut effectuer tout cela dans un temps imparti 😉
Cette discipline équestres se déroule sur un terrain délimité où l’on construit (ou pose) des obstacles mobiles afin qu’ils tombent si on le touche.  Les obstacles peuvent être simples ou combinés et chaque faute sur l’un d’eux est pénalisée.
Vous l’aurez compris, c’est une discipline qui demande beaucoup de précision pour atteindre des sommets. Les parcours à réaliser sont compliqués autant au niveau de la hauteur à sauter qu’au niveau du tracé à suivre. Autrement dit, on galope, on galope, on saute, on vire à gauche avec un virage très serré, on resaute, on tourne à nouveau sur une épingle à cheveux… Et le tout se joue en 1 ou 2 minutes en général. Même pas le temps de comprendre ce qu’il nous arrive que c’est déjà fini !
Pour réussir votre épreuve de CSO, il faut avoir un brevet de pilotage de chevaux qui s’obtient en pratiquant très régulièrement l’équitation. Vous pourrez ensuite compter les foulées entre chaque obstacle sans vous dire que les sensations fortes sont trop intenses.
Pour avoir l’insigne honneur de gagner votre Jumping, il faudra être celui qui a fait le meilleur temps sans faire de fautes. Autrement dit, pas la peine de galoper ventre à terre jusqu’à la ligne d’arrivée, il faut aussi penser à bien préparer les sauts 😉

Alors, quelle différence entre C.S.O et Jumping ?

Mon cher Watson, voilà une excellente question ! Qui appelle une réponse très simple, il n’y en a pas ! Enfin… Pas vraiment.
Le C.S.O est l’acronyme de Compétition de Saut d’Obstacles. C’est donc la formulation française par excellence, celle que tout le monde utilise mais que peut connaisse vraiment. Mais voilà, nous les français on aime utiliser des synonymes. On a donc décider d’utiliser également la version anglophone : Jumping.
Donc au final c’est à vous de choisir si vous préférez vous la jouer French Touch ou British. Les deux appellations se disent autant l’une que l’autre, vous ne risquez donc rien 😉
En prime, KozySocks pense à vous et vous conforte dans ce choix cornélien. Eh oui, vous pouvez choisir des chaussettes d’équitation jumping ou bien des CSO ! Et puisque vous connaissez maintenant la différence entre C.S.O et Jumping, il ne vous reste plus qu’à vous décider sur vos chaussettes.

 

différence entre CSO et Jumping

Vous êtes plutôt Team CSO ou Team Jumping ?

4 disciplines méconnues

By | Les disciplines d'équitation

KozyLovers, aujourd’hui nous nous retrouvons pour un article qui va présenter des disciplines méconnues… Mais nous espérons que certains d’entre vous les connaîtrons ! Sinon, ça sera peut-être l’occasion de vous mettre à de nouvelles disciplines 😉 Nous allons vous en présenter quelques unes, et bien sûr cette liste n’est pas exhaustive.


Les disciplines méconnues : le Western

Le Western regroupe différentes sous-disciplines qui représentent les savoirs-faire du cow-boy qui travaille son bétail. Ces disciplines peuvent être divisées en 4 catégories : le travail en main, le travail du bétail, le travail monté et les épreuves de vitesse.


Parmi les disciplines méconnues : l’Attelage sportif

Nous avons eu envie de parler de cette discipline car elle est très souvent vue comme une discipline d’exception. C’est la seule discipline qui oblige le cavalier non pas à être sur son cheval, mais derrière lui. De plus, il peut devoir gérer jusqu’à 4 chevaux : soit l’attelage peut-être pratiqué en solo donc avec 1 seul cheval ; soit en paire et donc avec 2 chevaux ; ou encore en team et donc avec 4 chevaux maximum.
Dans tous les cas le meneur se trouve dans la voiture, souvent accompagné d’un groom, et doit diriger son et ses chevaux dans la course.


Dans les disciplines méconnues : le Tir à l’Arc à cheval

Le tir à l’arc à cheval permet de réunir 2 disciplines ancestrales : l’équitation et le tir à l’arc. Le principe de cette discipline est de tirer des flèches dans un temps déterminé. Elles peuvent être tirées en mouvement sur une ou plusieurs cibles dans une ligne droite, ou sur un parcours prédéfini. Toute la beauté mais aussi la difficulté de cette discipline se trouve dans la finesse du geste allié à la vitesse.


Les disciplines méconnues :  les Aiguillettes

Les aiguillettes est un jeu d’adresse dont les règles ont été inspirées du Moyen-Âge. Le principe est simple : chaque cavalier doit réussir à s’emparer d’un cerceau de 5cm de diamètre avec une aiguille. N’imaginez pas une aiguille à coudre ! C’est plutôt comme une petite lance.
Quant à lui, le cerceau est accroché à une potence avec une cordelette. Le cavalier doit donc tenir son aiguille en montant sur cheval et doit essayer d’attraper un maximum de cerceau.

 

Et vous, pratiquez-vous certaines de ces disciplines ? Quelles sont vos préférées ?